Nouvel an lunaire 2022 et nouveau projet d’écriture

Ce mercredi 2 février à 12:30/13:00, je reçois des convives à un repas de fête du Nouvel An lunaire de 2022 de Kerantorec, Ana, Bruno, Léo, Marc et Téa.

Premières fleurs. Primavera. Au pied du liquidambar planté en hommage au peintre abstrait Yves Samson qui a créé de belles œuvres à Kerantorec.

Pourquoi se retrouver ?

Un faisceau de circonstances nous réunit. Rien n’était préétabli, tout est spontané. J’ai à cœur de soutenir mon meilleur ami Bruno, de retrouver Marc, ami connu il y a 50 ans, d’accueillir mes jeunes amis voyageurs, Léo et Téa, avec ma fille Ana.

Je fête le Nouvel An chinois depuis 60 ans, depuis mon arrivée à Paris dans un internat cosmopolite (in Au Loin Un Phare).

Les repas chinois étaient une tradition de ma mère dans les années 60/70.

Depuis hier, 1er février, c’est la nouvelle lune de l’année lunaire asiatique du Tigre d’Eau, qui implique force, puissance, sensation et sensibilité. Nous saurons sortir les griffes, s’il le faut, et nous laisserons guider par l’inspiration pour reconstruire un monde qui nous convienne.

Depuis deux ans, la société s’est effondrée. Nous avons vécu des choses difficiles. Des maladies nous ont affaiblis. Des deuils ont bouleversé nos vies. Nous devons bander nos forces en commun pour créer un nouvel avenir.

Nous sommes tous à la croisée des chemins, comme l’est symboliquement la caravane de Léo et Téa, qui s’est arrêtée à un embranchement lors de leur arrivée, bloquée comme le sont certains de nos projets restés en attente.

C’est le moment de les débloquer. Inutile d’attendre que les conditions soient optimales. C’est ici et maintenant qu’il faut agir. Nous nous réunissons pour prendre un nouvel essor ensemble.

Certains d’entre nous portent de grandes souffrances dans la tête et le cœur. Nous pouvons nous en libérer en les écrivant, en transcrivant les faits comme les émotions sur un document électronique, sur le papier, comme cela nous est le plus confortable. Faire un livre de nos épreuves est thérapeutique sur un plan personnel et permet d’aider les autres à franchir les mêmes épreuves.

Pendant ce mois de février, je vais accompagner Léo et Téa dans la rédaction de leurs livres respectifs qui raconteront leurs récentes expériences douloureuses en vue d’une résilience reconstructrice. Moi, je vais reprendre mon manuscrit L’écriture plus simple, guide pratique sur l’organisation nécessaire à l’accomplissement d’une œuvre.

Je vous propose à vous qui me lisez d’écrire un livre ce mois de février. Un premier jet. Un élan. Un nouveau départ symbolique. Écrivons ensemble un nouveau chapitre de notre vie.

Le principe de ce mois de février est d’écrire chaque jour une note, un chapitre ou une section sur un sujet ou plus. Peu importe la longueur, peu importe la forme, l’essentiel est de donner chaque matin du mois de février la priorité à l’écriture et d’écrire au moins un quart d’heure. Très vite, vous verrez que le cerveau au réveil, quand il est programmé sur un projet, vous proposera de nombreuses idées qu’il faudra capter au vol. Il s’agit du fond, la forme se vérifiera plus tard.

Trois semaines sont suffisantes pour un premier jet.

On se met en mode « poule qui couve », le temps de faire un poussin, 21 jours.

Savoir que nous serons quelques-uns à donner la priorité à l’écriture chaque matin est un bon stimulant.

Nous pourrons partager nos témoignages, puis soumettre nos écrits aux autres. Si on le souhaite. Rien n’est obligatoire. Sauf le cadre de discipline à se donner soi-même.

12:30 Pour lancer ce nouveau cycle de création demain, jour druidique d’Imbolc, renouveau de la lumière, nous sortirons ensemble la caravane de sa croisée des chemins pour la mettre sur la bonne voie et permettre la circulation des énergies positives.

13:00 Nous dégusterons de bonnes choses ensemble préparées avec amour par chacun d’entre nous.

Je vous invite à nous suivre dans cet élan créatif, à votre façon, dans la joie et la fraternité.

Kerantorec a suscité de nombreuses œuvres depuis que j’y séjourne. Je suis heureuse de vous y accueillir par la pensée pour ce bel élan nouveau, dans l’ambiance d’une communauté d’artistes solidaires.

Bon nouvel an lunaire !

Belle Chandeleur !

Bel Imbolc !

La vérité à la face du monde

Sous l’œil du soleil !

Gaelle Kermen

Kerantorec, 1-2 février 2022

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.