Gaelle Kermen, diariste, auteure numérique francophone (écrit en 2010)

Née le 3 mars 1946 en Bretagne sud, France, Gaelle Kermen a reçu une formation en philosophie, sociologie et droit aux universités de Paris : Assas, la Sorbonne et Vincennes Paris-8 (1964-72).

Gaelle Kermen est une pionnière du web depuis 1995 dès les débuts sur Compuserve, alors que rien n’existe encore en français, considérant qu’il faut s’impliquer en tant qu’auteur, pour que le web ne reste pas anglophone.

Elle publie son roman de jeunesse Aquamarine 67 en février 1997 sur son premier site internet du Club-Internet, puis sur ceux de Wanadoo et Free (archives de 1997 à 2009).

Elle ouvre une des premières boutiques en ligne francophones (service en gestion du temps) dès mars 1998 sur un serveur américain implanté en Europe, ce qui permet de lever l’interdiction française de cryptage des données réservé encore aux militaires.

Le réseau de l’Internet a bien évolué depuis les débuts. Désormais elle blogue sur WordPress, selon ses sujets de prédilection : chantiers maison et jardin, voyages, écriture.

Elle expérimente les réseaux sociaux comme une expérience sociologique et une discipline quotidienne d’écriture, dans les statuts Twitter de 140 signes et les profils Facebook en 420 signes.

Fidèle d’Apple™ depuis 1992, elle rêve d’avoir un iPad®, dont l’innovation lui parait une révolution aussi importante que lui apparaissait celle de l’internet en 1995, alors que peu de gens y croyaient et se formaient à ce changement de comportements.

Lorsque Amazon ouvre sa plateforme d’édition numérique aux auteurs et éditeurs non anglophones le 18 janvier 2010, elle publie immédiatement aquamarine 67 sur ce support de diffusion dès le 20 janvier. Elle s’y sent un peu seule comme auteur francophone, étant entourée de gens éminents certes, mais tous morts, comme Verne, Hugo, Dumas, Racine, Corneille, Zola…

Aussi lorsque Steve Jobs présente l’iPad la semaine suivante, elle décide d’être aussi présente sur ce support révolutionnaire dès les débuts.

Grâce à l’éditeur numérique Mark Coker, créateur de Smashwords, http://www.smashwords.com, le pari est tenu (pour l’instant sur l’iBookstore US, UK, CA, DK mais non FR, IT, etc).

Les oeuvres sont publiées sans DRM (Digital Rights Management ou Bloquage des droits numériques).

Désormais ses livres seront uniquement disponibles en numérique, mais accessibles de tous les pays du monde.

Gaelle Kermen écrit sur la vie, le rythme des saisons, la politique, l’histoire du monde, les technologies qui améliorent la vie des êtres vivants, la littérature, la musique, la peinture, le jardin, le travail du bois ou du chanvre, pour la construction d’un cadre de vie permettant l’épanouissement de chacun en harmonie avec le monde qui le porte.

L’auto-édition est une notion courante chez les anglo-saxons (Indie Authors) mais peu crédible en France, où on se laisse empeser par des structures que l’on croit immuables, alors qu’elles sont déjà obsolètes.

Gaelle Kermen fait le pari d’une indépendance des auteurs vis à vis des autres acteurs de l’édition pour redonner à l’auteur sa vraie place, celle qui est à l’origine de tout texte publié et sur lequel tous les intermédiaires gagnaient bien mieux leur vie que les auteurs.

Elle fait un appel aux auteurs francophones pour investir le réseau en sortant des chemins balisés pour de nouveaux paradigmes, de meilleurs droits et une meilleure relation avec le lectorat, but premier de l’écriture.

Ayant acquis un AmazonKindle3 pour lire ses livres en correction, elle redécouvre ce que Roland Barthes appelait Le Plaisir du Texte. Et elle voyage avec les Grands Auteurs du Domaine public, dans sa poche, Proust, Platon, Tolstoi, Shakespeare et leurs camarades au cours des siècles avec un bonheur sans limite.

Gaelle Kermen vit sur un domaine en Bretagne qu’elle restaure et entretient seule. Elle y écrit ses cahiers (1960-2010) et reste connectée au monde par internet et les réseaux sociaux. Elle a fait le choix de ne publier ses écrits qu’en mode numérique.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s