Scrivener pour Win10 : Préférences d’édition et sauvegardes

Dans la version Scrivener pour Windows, les Préférences se règlent à partir du menu en haut de l’ordinateur, dans Outils :

Options… [F12].

Préférences

Les Préférences sont importantes, car d’elles dépend la production finale de votre projet.

Je sais que beaucoup d’entre vous ont hâte de se précipiter sur leur travail, mais vous gagnerez du temps en vous penchant tout de suite sur certaines d’entre elles, en particulier les sauvegardes, essentielles.

On peut remplir les Préférences dès qu’on commence avec Scrivener, ou plus tard, quand on l’a testé un peu.

J’ai gardé certaines préférences par défaut.

J’insiste sur les Sauvegardes, les paramètres à vérifier tout de suite.

Préférences inchangées

Général, Apparence, Mode Composer, Navigation, Importation et Exportation

Paramètres par défaut. Je n’ai rien changé.

Tableau d’affichage

C’est là qu’on peut mettre une photo à la place du tableau en liège dans Arrière-plan du tableau d’affichage.

Paramètres par défaut. Je n’ai rien changé.

 

Éditeur

C’est là qu’on paramètre la page telle que nous le souhaitons, pour écrire confortablement.

Beaucoup préféreront un retrait en début de paragraphe, comme ils le faisaient sur Word.

Habituée depuis février 2010 aux exigences de la plate-forme Smashwords, qui fait les plus belles conversions de fichiers numériques, j’adopte le formatage le plus sobre, avec un minimum de lignes blanches dans la page, pas plus de quatre, avec la police Arial, que je trouve plus lisible. Je justifie à gauche, pour ne pas laisser de blancs disgracieux dans la page numérique.

L’interligne est de 1.0x.

J’écris en activant les caractères invisibles, car chaque erreur de typographie peut entraver l’acceptation du document par le Meatgrinder drastique de Smashwords.

Je vous rassure, avec Scrivener, le document .doc que j’ai compilé à la publication du premier guide Scrivener francophone pour Mac a été immédiatement accepté, ce qui n’était jamais arrivé quand je travaillais sur Word ou OpenOffice.

Éditeur

J’ai mis l’affichage sur 135%. Choisissez ce qui convient pour votre confort d’écriture.

Surtout n’utilisez jamais une police au-dessus de la taille 12, les résultats seraient désastreux sur une liseuse ou une tablette. Augmentez plutôt le zoom de votre éditeur. C’est ici que ça se règle.

Choisir une police

On trouve les Polices en cliquant sur A à gauche.

Beaucoup préféreront la police Times New Roman.

Paramétrez votre page comme cela vous est le plus confortable pour écrire, sans vous soucier de l’édition, qui se fera de façon plus précise au moment de la Compilation, selon vos besoins de publication.

La police utilisée n’est là que pour votre confort d’écriture. La conversion par les plateformes numériques la modifie et les lectrices et lecteurs paramètrent leurs liseuses selon leur propre confort de lecture.

Si vous continuez à penser Word, vous risquez une bien mauvaise présentation de votre page en ebook. Pensez Scrivener et écrivez ! Concentrez-vous surtout sur le message que vous voulez transmettre, Scrivener s’occupe du reste.

Corrections

J’ai désactivé la Mise en majuscule automatique.

Les majuscules se mettent automatiquement après certains points d’exclamation ou d’interrogation, alors que la phrase n’est pas finie, en incise dans un dialogue par exemple. C’est une faute de typographie française que je vois trop souvent dans les ebooks actuels, corrigés par des correcteurs automatiques, qui parfois rajoutent des fautes au lieu d’en supprimer. J’aime mieux les mettre moi-même.

J’ai changé les guillemets anglo-saxons pour les guillemets à chevrons francophones.

Mais c’est vous l’auteur, vous choisissez ce qui vous convient en respectant une seule typographie dans tout votre ouvrage.

Si vous préférez les guillemets anglo-saxons, gardez-les tout au long de votre livre.

  

Sauvegarde

Les Préférences règlent les sauvegardes automatiques. Si on active cette case, on peut écrire sans souci, l’esprit concentré sur l’écriture.

Sauvegarde enregistre au fur et à mesure nos écritures. Chaque fois que nous levons les mains du clavier, Scrivener enregistre. Il enregistre le fichier source là où est votre projet.

Il enregistre aussi à la fermeture dans un dossier Sauvegardes que vous pourrez voir dans Ouvrir le dossier des sauvegardes.

Vous pouvez ici changer le dossier de Sauvegardes.

Une sauvegarde peut (et doit) se faire sur un autre support que votre seul PC de travail.

Personnellement, j’écris ce guide sur un projet Scrivener résidant sur Dropbox, accessible de tous mes outils informatiques, nomades ou fixes. Chaque fois que je le travaille sur un ordinateur différent, la sauvegarde se fait sur cet autre ordinateur.

De temps en temps, je force la sauvegarde dans Fichier ->Backup -> Backup maintenant…

Belles écritures !
Gaelle

***

ScrivenerSimpleCover

Gaelle Kermen est l’auteur de Scrivener plus simple, le guide francophone pour Mac, publié par ACD Carpe Diem, 2016.
Scrivener plus simple pour Windows est sorti en juin 2016.

amazon-iconnook-iconKobo_Icon-150x150Smashwords_logo

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s