Livres audio gratuits Librivox en français : Mémoires d’un paysan bas-breton

Je partage cette magnifique découverte des livres audio gratuits sur Librivox, qui m’apparaît aussi importante que celle que j’avais faite avec ebookslibresetgratuits lorsque je suis passée à la lecture numérique. La solution auditive peut pallier les problèmes de vue ou de main.


Essai d’Audible

J’avais testé la formule Audible, mais l’avais abandonnée, la trouvant trop onéreuse pour mon budget actuel. L’essai proposé par Amazon devait être gratuit, mais quand j’ai vu mon relevé de compte, 60 euros avaient été prélevés ! J’avais testé trois livres, des best-sellers du moment, valant chacun autour de 20 euros. Je les ai donc payés et non pas essayés. Je l’ai vu trop tard pour réclamer, mais je n’ai pas du tout aimé le procédé et le déconseille.

  • La vie secrète des arbres, Peter Wohleben, lu par Thierry de Montalembert
  • Au revoir là-haut, lu par l’auteur Pierre Lemaître (un régal !)
  • The Innovators, Water Isaacson, lu par Dennis Boutsorakis.

J’ai résilié l’abonnement, les livres restent dans ma bibliothèque. Après tout, je les ai payés. Il m’arrive de réécouter un chapitre, comme récemment, au moment du 8 mars d’hommage à quelques femmes, le chapitre sur Ada Lovelace, grâce à qui nous pouvons écrire et lire en ce moment sur ordinateurs et tablettes. Le premier programmeur du monde est une femme, la fille de Lord Byron.

J’avais laissé tombé la question des livres audio, trop chère pour moi, mais j’ai des proches souffrant de DMLA qui ont du mal à lire les livres sur papier ou tablette. Je pensais donc à la solution auditive. Je viens de trouver une solution abordable et riche sur le site de Livres audio, pas aussi riche encore que les bibliothèques numériques en ligne, que je pratique depuis une dizaine d’années, mais déjà bien garni.


 

Un document exceptionnel sur la vie des pauvres au XIXe siècle

J’ai commencé par un document écrit à la fin du XIXe siècle, publié en partie par Anatole Le Bras en 1905, la suite fut perdue, oubliée, puis retrouvée et rééditée in extenso en 1998 par une petite maison d’édition bretonne dirigé par Martial Ménard, An Here, qui vendit 300 000 exemplaires, en partie grâce à l’enthousiasme de mon ami Michel Polac dans une chronique radiophonique.

Redécouvrant ce texte, lu par André Rannou, sur Librivox, j’ai le même enthousiasme ! Quel style ! Quelle sincérité ! Quelle clarté ! Quelle liberté ! Une bouffée d’air frais et sain !


 

 

Télécharger l’application Livres Audio

L’application est disponible sur Google Play pour Android et sur App Store pour iOS.

On peut utiliser l’application sans s’enregistrer nulle part. On peut aussi utiliser son compte Google pour s’enregistrer, puis supprimer la pub.

L’application s’intitule Littérature Audio sur le site App Store, Livres Audio sur l’iPad et l’iPhone. Elle a le mérite d’être en français. Les autres apps sont en anglais.


Trouver un livre audio

La liste qui s’affiche se fait par Titres. Ici, j’ai réglé la langue sur Français et j’ai cliqué sur Philosophie dans Genres. La publicité s’affiche en haut et parfois aussi au milieu.


Supprimer la pub

J’ai enregistré l’application avec mon compte Google.

Puis, sur le site d’Apple, par PayPal, j’ai payé 2,49€ d’abonnement annuel à Librivox, site gratuit de livres audio, qui propose cet abonnement symbolique pour enlever les publicités de monétisation du site. L’abonnement mensuel est de 0,49€, ce qui ferait 5,88€ par an.

Lorsque l’abonnement est enregistré, le choix est coché, l’application se ferme, puis se rouvre sur des pages sans publicité.

Ensuite, le choix des livres est plus aisé dans le Catalogue, en particulier par Genres.


Un pauvre bas-breton égal de Chateaubriand

Je n’ai pas hésité une seconde à payer cette obole de 2,49€, comme je le fais sur tous les sites que j’utilise gracieusement, tenus par de formidables bénévoles, tant je suis impressionnée par la qualité de l’ouvrage que j’écoute depuis hier : Mémoires d’un paysan bas-breton de Jean-Marie Deguignet, publié en 1904 par Anatole le Braz, l’auteur célèbre de La légende de la mort, à qui Jean-Marie avait confié ses 24 cahiers avant de mourir.

Le texte est magnifique de simplicité et de clarté, formidablement servi par la voix d’André Rannou, dont le reste d’accent breton nous met tout de suite dans l’ambiance du texte. Un régal ! Une merveille !

Il est bon de savoir qu’un pauvre bas-breton trouve plus d’un siècle après sa mort la reconnaissance de la littérature universelle auprès des Mémoires d’Outre-Tombe du très célèbre comte de Chateaubriand.

Jean-Marie Deguignet l’avait rêvé, c’est arrivé ! Honneur !

Pouvoir accéder à une bibliothèque universelle en écoute me met en joie. Si jamais je ne pouvais plus lire, j’aurais encore une grande source de littérature…

Gaelle Kermen, Kerantorec le 15 mars 2019

P.S. Le livre audio a tendance à m’endormir. Pour ne pas laisser filer le livre jusqu’au bout, on peut régler le temps d’écoute du chapitre en cours.


Crédits

Hommage à Martial Ménard, 1951-2016, le premier éditeur de Deguignet, An Here, 1998

Fiche Wikipedia de Jean-Marie Déguignet

Wiki source de Mémoires d’un paysan bas-breton, texte entier

À écouter sur Librivox

Ouvrage audio lu par André Rannou, donneur de voix volontaire, dont j’aimerais connaître plus.

Site originel : https://librivox.org/


Sur l’auteur

Gaelle Kermen est l’auteur de la série des Scrivener plus simple, les guides francophones pour Mac, Windows et iOS, publiés sur toutes les plateformes numériques depuis 2016. Elle met à la portée des auteurs de la Francophonie les logiciels et applications dont les manuels et documentations sont en anglais. Son expérience en informatique et numérique lui permet de guider au mieux celles et ceux qui cherchent à exprimer leur potentiel créatif.
Diariste depuis les années 60, elle publie cinquante ans plus tard son Journal de vie.
Auteur d’Aquamarine 67, 2010, Le Festival de Wight 70 vu par 2 Frenchies, 2017, Des pavés à la plage Mai 68 vu par une jeune fille de La Sorbonne, 2018.
Elle restaure et entretient elle-même son domaine et sa chaumière. Elle prépare une série sur l’histoire de son village et les travaux qu’elle y exécute pour marcher dans la beauté.

4 réflexions sur “Livres audio gratuits Librivox en français : Mémoires d’un paysan bas-breton

  1. En effet, Gaelle, j’ai moi même découvert Librivox il y a quelques ans et je trouve ça fantastique. Quelques semaines par an, je me retrouve à Luxembourg ou Bruxelles quand je travaille comme expert externe pour la Commission Europeènne. Souvent le travail est si intense et fatiguant, que je n’arrive pas à lire le soir parce que mon cerveau est épuisé et mes yeux ne veulent plus. Un de ces soirs j’ai, sans raison, pensé au docteur Fu Manchu. C’était un nom qu’on croise de temps en temps, mais je n’avais absolument aucune idée qui c’était et pourquoi je pensais à lui. Alors je cherchais sur mon iPad et quelques minutes plus tard j’avais découvert des dizaines de titres, c’était une série écrite par Sax Rohmer, et en même temps Librivox. Une révélation. J’ai toute suite commencé à écouter: « The Insidious Dr. Fu Manchu ». Il fallait s’habituer à écouter une autre voix que la voix interne qu’on entend quand on lit un livre, mais apres 10 minutes c’était tout naturel. C’est certainement un trésor inépuisable de textes connus et oubliés. Pour moi Librivox à la même importance que le Internet Archive, où j’ai trouvé tant de textes anciens et souvent oubliés. Bravo pour votre article, comme toujours très clair, intéressant et utile. EB.

    J'aime

    1. Oh grand merci pour cette belle expérience ! La voix intérieure : quelle belle expression, celle de l’auteur qui chuchote à notre oreille sur liseuse, la nôtre en nous racontant l’histoire, et maintenant la voix du prêteur de cette formidable base de données accessible en français. De quoi nous sentir riches de culture et littérature 🙏😍

      Aimé par 1 personne

    2. Vous exprimez cette pensée mille fois mieux que moi et en même temps discrètement corrigez mon mauvais français (‘voix intérieure’ au lieu de ‘voix interne’). Je suis tout à fait d’accord avec vous, il y une richesse de culture et littérature inépuisable à decouvrir. Heureusement cette richesse ne vous empêche pas d’y ajouter vos propres oeuvres.

      J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.