Mac et iOS : le partage avec AirDrop

Comme disait Steve Jobs à la fin de ses mythiques Keynotes : One More Thing.

J’ai découvert récemment quelque chose de tout simple, tout bête, qui m’aurait grandement facilité la vie si je l’avais connue plus tôt. Certains d’entre vous, plus habitués que moi à la voie royale sur Apple iOS, l’utilisent sans doute. Je me sens complètement bécassonne de ne pas l’avoir essayée avant ces derniers jours, pour les chapitres que j’ajoutais sur les mises à jour de Scrivener pour Windows et iOS, en révisant le projet des trois guides en coffret, prochaine publication de cette fin d’année 2016.

Il s’agit de la fonction AirDrop pour envoyer des fichiers sur un autre mobile ou un autre ordinateur Apple.

C’est un peu comme le micro que je voyais sur tous mes claviers, mais sur lequel je n’avais pas eu l’idée de cliquer avant que Xavier Théoleyre me conseille de l’utiliser pour épargner mes mains blessées au cours de la rédaction du guide iOS.

AirDrop, ça marche du feu de Dieu. C’est d’une simplicité enfantine. C’est proposé par le système iOS chaque fois que vous voulez partager quelque chose. Cet arc-en-ciel bleu, ça vous dit quelque chose ?

img_1803
Il faut paramétrer les différents mobiles et ordinateurs pour communiquer entre eux.

AirDrop s’active dans le Centre de contrôle, qui s’ouvre par un balayage vers le haut du bas de votre mobile.

img_1804
La fonction est désactivée après une mise à jour. Sélectionnez Contacts uniquement ou Tout le monde.

img_1805
Après ça part à la vitesse de la lumière. Vous récupérez votre photo ou vos photos dans votre ordinateur, l’iPad ou l’iPhone. C’est plus rapide et plus simple qu’en l’envoyant par messagerie ou par Dropbox, comme je l’ai fait toute l’année pour les trois premiers guides.

Les photos arrivent dans le dossier Téléchargements dans un Mac de bureau, dans l’application appropriée sur iOS.

J’ai un peu la honte. Je l’écris ici pour que vous ne fassiez pas comme moi !

Le temps gagné permet de rêver, lire, butiner, contempler, méditer, admirer la beauté du monde, toutes choses indispensables pour avancer les idées des grands projets d’écriture.

Travaillez bien et bonne année 2017.

Gaelle,
Kerantorec, le 27 décembre 2016

Support Apple pour Dropbox

ScrivenerApp : mes remerciements dans la découverte de l’application Scrivener

Mes remerciements les plus chaleureux vont d’abord à Keith Blount, le génial créateur de l’application Scrivener pour iOS et des logiciels de bureau Scrivener pour Mac et PC. Son implication dans l’amélioration de la vie des écrivains d’aujourd’hui est immense. Je lui suis infiniment reconnaissante. En savoir plus sur Keith Blount.

ecrantotaldone
Ecran final du guide Scrivener plus simple pour iPad et iPhone, feu vert

Merci à Benoit Salles, chroniqueur numérique, qui le premier m’a suggéré ce troisième guide.

Merci à Christian Senecaut qui m’a posé une question sur Scrivener for iOS, alors que je venais de l’installer sur mon nouvel iPad.

Merci à Xavier Théoleyre du blog Photolecture, qui m’a conseillé d’utiliser la fonction Dictée de l’iPhone. Il a aussi changé ma vie, car je n’y avais jamais pensé.

Merci à Apple, Inc., qui fait des outils qui marchent. Je gagne un temps fou depuis que j’ai iPad et iPhone. Je ne jure plus comme une charretière devant les écrans noirs de mes 7 tablettes Android, quand les applications refusaient de s’ouvrir. Je souris à l’écrit avec confiance et sérénité.

Merci à Steve Jobs d’avoir sorti l’iPhone et l’iPad qui ont changé nos vies. Ils ont été copiés, mais jamais égalés.

Merci à quelques auteurs de blogs, qui ont tout de suite publié en anglais des articles sur leur façon d’utiliser l’application qui venait de sortir. Ils ont été stimulants et inspirants. Merci en particulier à SilverDragon, Bela Lampert, Gwen Hernandez.

Merci au petit chat siamois Yuzu qui a accompagné toute la construction de ce guide. Sa patte de velours m’éveillait le matin pour me dire : « Il est temps de travailler. » Un chat est un bon compagnon d’écriture.

img_0359
Fidèle Yuzu sur canapé et iPhone 5C au fond

Merci à la commune de Plœmeur, où j’ai écrit la plus grande partie de ce guide en septembre, lors de l’été indien de fin de saison. La qualité de vie, le réseau des voies cyclables, la découverte des mégalithes, des chapelles et les nombreuses plages feront partie de mes meilleurs souvenirs. Circuler à vélo, nager et écrire sur ScrivenerApp m’a permis de garder « un esprit sain dans un corps sain », selon l’équilibre du cher Montaigne.

Merci à Ronan Loas, le maire le plus twitteur de l’Ouest, de France et de Navarre, pour le dynamisme tonifiant de sa commune.

Mens sana in corpore sano, c’est simple comme Scrivener.

 

(Extrait du guide Scrivener plus simple pour iPad et iPhone)

Gaelle,

Kerantorec, le 25 novembre 2016


© MBB 2019
Portrait de l’auteur au panama et bandana © MBB 2009

Gaelle Kermen est écrivain diariste, conseil en informatique et management du temps depuis 25 ans, experte du logiciel anglais Scrivener. Sociologue polyvalente, diplômée es Sciences Humaines et Sociales des Universités françaises de Paris : la Sorbonne et Paris-8 Vincennes (1964 à 74)

Gaelle Kermen a écrit des guides Scrivener plus simple pour Mac et Windows, pour permettre aux auteurs francophones d’écrire et publier plus facilement avec le logiciel anglais Scrivener. Le troisième guide est Scrivener plus simple pour iPad  et iPhone.

Chris Simon (auteur de Memorial Tour et Lacan et la boite de mouchoirs) :
« Nouveau Guide Scrivener pour ceux qui écrivent sur iPad et iPhone – Les guides de Gaelle Kermen sont complets, faciles à utiliser et vous feront gagner des heures de recherches et d’essais !« 

amazon-iconnook-iconKobo_Icon-150x150

Smashwords_logo