Camp NaNoWriMo printemps 2019

Depuis le Camp d’été de juillet 2016, où je m’étais inscrite le matin du premier jour, sur un coup de tête, je ne rate aucun de ces rendez-vous d’écriture en un cadre de discipline choisie. Comme de nombreux auteurs autour de la planète, dans un égrégore stimulant.

Demain 1er avril commence le Camp NaNo du printemps 2018. Tout le mois.

J’ai écrit deux guides pratiques cet hiver, que je vais relire, réécrire, corriger, mettre en forme et publier sans attendre des années…

Une cabane d’écriture

Pour jouer au camp NaNo, j’ai poussé le luxe jusqu’à installer une cabane d’écriture, cabane qui m’était laissée par mon cousin-voisin qui déménageait du village. Ce devait être une serre, c’est déjà une cabane d’écriture. Mon iPad y est installé dès le matin sur son support devant son clavier. J’y reviens en fin de journée. J’écris sur Scrivener iOS et complète mes lignes de temps sur les projets Aeon Timeline iOS.

IMG_0034

J’ai passé la fin de l’hiver à préparer mon environnement pour avoir un décor agréable et inspirant sous les yeux. Il a fallu tailler des ronces, tondre des herbes devenues trop hautes. C’est fait ! les horizons sont dégagés. Je vais pouvoir faire les plantations de printemps. Voilà, je suis prête pour le Camp NaNo. Le beau temps est déjà arrivé en Bretagne, je viens d’accrocher le hamac. Il suffira de faire du feu entre les pierres ancestrales pour cuire des aliments et vivre la vie naturelle dont j’ai besoin pour être bien.

IMG_0042

Une cabine-cabane-tipi

Lors du Camp NaNo, on peut créer une « cabin » avec des amis écrivains pour s’encourager et se stimuler. J’appelle ça une cabane, un ami québécois l’appelle un tipi. J’ai créé une cabane-tipi pour les scrivonautes francophones. On peut être jusqu’à 19 selon les règles du Camp NaNo (on ne tiendrait pas à 19 dans ma vraie cabane de 3,60 m2). Nous ne sommes que quatre, deux Bretonnes et deux Québécois.

Si vous avez envie de nous rejoindre, faites-moi un message privé avec votre pseudonyme du Camp NaNo. Je vous inviterai dans la cabane ScrivenerFR.

Les démarches

1) s’inscrire sur le site du Camp NaNo avec le compte du NaNoWriMo si on en a déjà un,
2) créer un projet : roman, essai, etc. mais aussi révisions, corrections, mise en forme d’un projet déjà écrit en premier jet,
3) accepter les invitations dans les Settings Cabin.

Bon courage ! Merci et bon voyage en écriture !

IMG_0046 2

Liens

http://campnanowrimo.org/campers/gaellekermen

http://campnanowrimo.org/campers/gaellekermen/projects/aeontimeline-ecrire-un-livre-entier-sur-scrivener-ios

http://campnanowrimo.org/cabins/current

Recettes de cuisine pour le NaNoWrimo
Répertoire des articles sur le NaNoWriMo avec Scrivener



portraitGaelleKermenparAnaLDSGaelle Kermen est l’auteur des guides pratiques Scrivener plus simple, le guide francophone pour Mac, Windows, iOS et Scrivener 3, publiés sur toutes les plateformes numériques.

Diariste, elle publie les cahiers tenus depuis son arrivée à Paris, en septembre 1960. Publications 2018 : Journal 60 et Des Pavés à la plage Mai 68 vu par une jeune fille de la Sorbonne.

Vaguemestre depuis 1997, blogueuse des années 2000, elle publie plusieurs blogs sur ses sujets de prédilection, l’écriture sur gaellekermen.net, les chantiers d’autoconstruction sur kerantorec.net, les archives d’un demi-siècle sur aquamarine67.net et les voyages ici ou ailleurs sur hentadou.wordpress.com.

Changement d’heure : je fais sécession, je reste en heure solaire

#solaire #fuseauhoraire #heuresolaire #changementdheure #heuredete


Aujourd’hui dimanche 31 mars la France et d’autres pays de l’Europe ont avancé l’horloge d’une heure. C’est aussi le cas à Londres et à Lisbonne qui sont passés à notre heure d’hiver.

Or moi je veux vivre à l’heure solaire, au plus près des rythmes de la nature, tels que je les perçois dès que j’ouvre les yeux le matin et les referme le soir, plus ou moins tard au fil des saisons selon l’amplitude du soleil sur mon coin de terre bretonne.

Ce matin, il était 5:17 quand j’ai entendu les premiers gazouillis des oiseaux. Signe que la nuit s’achève, le jour va se lever, le soleil irradier, nous chauffer, nous rendre heureux. J’aime ces heures avant les bruissements trop souvent violents du monde.

À l’heure légale, il était déjà 7:17. Demain à cette heure-ci, bien des gens devront se lever avec peine, allumer les lumières alors qu’il fait encore nuit, allumer le chauffage parce qu’il ne fait pas bien chaud, seulement 6° en Bretagne sud, il doit faire plus froid ailleurs, dans des contrées moins douces. Je ne vois pas bien l’avantage en économies d’énergies. Encore moins si on reste à cet horaire toute l’année comme il en est question en Europe.

Je fais sécession et résistance et reste à l’heure solaire toute l’année.

J’ai dû au réveil décaler le fuseau horaire de mon iPad.

Réglages > Général > Date et heure > décocher Réglable automatique > Fuseau horaire

Lorsque j’avais décidé de rester à l’heure solaire il y a quelques temps, je m’étais calée sur le fuseau horaire de Londres ou de Lisbonne. Mais dans la nuit ils sont passés de leur heure solaire d’hiver à une heure d’été qui est notre heure d’hiver légale. J’ai dû repasser au fuseau horaire de Reykjavik en Islande pour pouvoir rester à l’heure solaire naturelle.

Heureusement, pour ne pas trop m’emmêler les crayons, l’application Calendrier me signale que l’heure légale d’été a deux heures d’avance sur mes créneaux horaires. Elle affiche les horaires en UTC+2.

Petit bilan de vie en heure solaire : très confortable, beaucoup moins d’angoisse, bien plus de temps devant moi ! Un seul regret : ne pas l’avoir fait plus tôt !


Gaelle Kermen, Kerantorec le 31 mars 2019


Sur l’auteur

Gaelle Kermen est l’auteur de la série des Scrivener plus simple, les guides francophones pour Mac, Windows et iOS, publiés sur toutes les plateformes numériques depuis 2016. Elle met à la portée des auteurs de la Francophonie les logiciels et applications dont les manuels et documentations sont en anglais. Son expérience en informatique et numérique lui permet de guider au mieux celles et ceux qui cherchent à exprimer leur potentiel créatif.

Diariste depuis les années 60, elle publie cinquante ans plus tard son Journal de vie.
Auteur d’Aquamarine 67, 2010, Le Festival de Wight 70 vu par 2 Frenchies, 2017, Des pavés à la plage Mai 68 vu par une jeune fille de La Sorbonne, 2018.

Elle restaure et entretient elle-même son domaine et sa chaumière. Elle prépare une série sur l’histoire de son village et les travaux qu’elle y exécute pour marcher dans la beauté.

Vivre à l’heure solaire pour des rythmes plus naturels

#heuresolaire #meridiendeGreenwich #rythmenaturel #cyclecircadien

Je viens d’avoir 73 ans et j’ai décidé de vivre à l’heure solaire. C’est ce que je tends à faire depuis des années, mais cette fois, je veux le tester en vrai. Certaines de nos îles bretonnes vivent à l’heure solaire et je les ai toujours enviées. Il est temps de remettre mes pendules à l’heure.

Actuellement, nous changeons d’heure deux fois par an. Du jour au lendemain, il faut changer nos comportements pour respecter la vie sociale des horaires de bureau et de la grand-messe du Journal de 20 heures. J’ai toujours vu plus d’inconvénients que d’avantages à ce bouleversement de vie.

Consultations de la communauté européenne

L’été dernier, la communauté européenne a fait une consultation sur le changement d’heure pour ne plus avoir à faire ce bouleversement deux fois par an, puis une deuxième qui finissait le jour de mon anniversaire.

J’ai répondu à la deuxième consultation, en étant mal à l’aise, les questions étaient biaisées, il n’était pas question de l’heure solaire, seulement de rester, soit en horaire d’hiver, soit en horaire d’été toute l’année, ce qui me semble aberrant eu égard à la course saisonnière annuelle du soleil, telle que nous la percevons depuis la terre.

Ce serait l’horaire d’été qui dominerait dans les préférences finales. Ce qui fait qu’en décembre le soleil se lèverait à dix heures quinze à Brest ! Déprimant. Je sais que beaucoup de gens apprécient l’heure d’été pour les longues soirées. En effet, le soleil s’en va en juin chez nous après dix heures du soir. Mais l’été ne dure pas toute l’année et une avance de deux heures sur le soleil toute l’année, c’est anti naturel au possible !

Le soleil est la source de toute vie sur terre. Je vais donc vivre à l’heure du soleil pour observer mes comportements et réactions. En ce moment, je remets les pendules à l’heure. Je n’ai plus d’obligations sociales, les seules contraintes sont celles que je me donne. Je peux tester la vie au rythme solaire.

La Bretagne est au-delà du méridien de Greenwich

Je préfère dépendre du fuseau horaire de Greenwich, 0° de longitude. Ma longitude est de 3°39’ ouest, ce qui signifie que je vis au-delà du méridien de Greenwich par rapport à Paris. Le soleil met près de 14 minutes à parcourir la distance entre la ligne méridienne et mon lieu de vie.

Brest est à 4°29’ ouest, le soleil met plus de 17 minutes à parcourir la distance entre le méridien et Brest.

Calcul du parcours circadien du soleil = 24 heures

24 h x 60’ = 1440’

Tour de la terre = 360°

1440’ : 360 = 4’ par degré parcouru)

Carte des fuseaux horaires

Voici une carte des fuseaux horaires qui montre que la France, comme l’Espagne, sont des pays entièrement inclus dans le fuseau horaire de Greenwich. Nous pourrions suivre le fuseau de Londres, comme le demande l’Espagne. Ce serait plus logique par rapport à la course du soleil.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fuseau_horaire

Ces choix sont politiques, essentiellement pour des raisons économiques, jamais pour des raisons humaines ou de santé publique.

Remettre les pendules à l’heure

J’ai modifié l’horloge de la salle de bains et de la cuisine, qui fonctionnent avec des piles. Je devrais prévenir mes visiteurs de l’heure des pendules manuelles.

J’ai aussi mis cet iPad à l’heure de Londres et l’iPad mini à l’heure de Lisbonne.

Curieusement, je me sens déjà mieux, plus détendue, pas obligée de courir pour faire ma journée contre mon gré.

Je vais garder l’iPhone et le Mac aux heures légales, pour ne pas risquer de manquer un éventuel rendez-vous, mais les deux iPad que j’utilise le plus seront aux heures solaires.

Premiers constats

La première nuit de mon horaire solaire s’est bien passée, réveillée à 6:00 naturellement, il faisait assez vite jour pour que je puisse aller courir dans la prairie faire le tour et voir qu’il va être urgent de tondre les herbes déjà très hautes. Ma journée a bien commencé, je me sens en phase avec le rythme de la nature. Je me lève avec le soleil, je me couche quand il s’en va.

A mon âge, je n’ai plus d’obligations familiales ni sociales. J’en ai vis à vis de moi-même, de mon équilibre et de ma santé générale. Ce rythme naturel est celui qui me convient le mieux. Je ne dépends plus des grands-messes médiatiques, le Journal de 20 heures ne m’est plus obligatoire depuis que j’ai banni la télévision de ma vie il y a des années et que je ne supporte plus d’entendre le matin les « journalistes » de France-Inter se comporter en chiens de garde du régime pourri qui prétend nous gouverner. Ma santé mentale et mon moral en sont largement améliorées.

Aussi ne suis-je plus contrainte d’adopter un horaire légal, surtout quand il est probable que l’heure d’été sera celle adoptée comme heure légale par l’Union Européenne. L’heure allemande toute l’année, non merci ! Dès ses débuts en 77, j’avais toujours l’impression de courir après le temps et pour une asthmatique courir n’est jamais facile. C’était une source d’angoisse permanente, l’impression de n’avoir jamais assez de temps pour faire tout ce que j’avais à faire si je voulais garder mon environnement harmonieux.

Dès que j’ai été seule chez moi, après le départ en fac de ma dernière fille, je changeais mes emplois du temps pour rester à l’heure d’hiver au plus près de mes propres rythmes, en écoutant mes besoins de repos dans l’après-midi par exemple.

En fait, la seule heure vraie, c’est celle du soleil, celle qui décide de l’éclairement de la lumière du jour en fonction de notre lieu de vie sur la terre et selon l’évolution des saisons.

Trajet du méridien en France et Espagne

Ici en Bretagne nous sommes plus près du méridien de Greenwich que du Méridien de Paris qui fut une référence autrefois. Le méridien traverse la Manche et arrive sur le continent pour traverser la France et l’Espagne qui demande d’ailleurs à changer de fuseau horaire.

Selon le site de Wikipedia, voici le trajet en France et Espagne.

France (sur 735 km) : de Villers-sur-Mer (à proximité occidentale de Deauville), à l’est de Caen, sur Argentan, à l’ouest de Le Mans, sur la commune de La Flèche, sur Parnay, commune située sur la Loire entre Saumur et Montsoreau, sur Chalandray, commune située entre Parthenay et Poitiers, sur Lezay (à l’est de Melle), sur Hiersac, localité située à l’ouest d’Angoulême, entre Libourne et Bergerac, intersection avec le 45e parallèle nord à Puynormand, entre Langon et Marmande, entre Mont-de-Marsan et Auch, à Ibos, commune située à proximité ouest de Tarbes, à Lézignan, village touchant l’est de Lourdes, à Gavarnie, qui est avant l’Espagne la dernière commune française traversée par le méridien de Greenwich.

Espagne (sur 336 km) : près du Mont Perdu sur le territoire de Fanlo qui est la première municipalité espagnole traversée par le méridien de Greenwich, sur Villanueva de Sigena, Monroyo, puis entre Saragosse et Lleida, à l’est de Caspe, sur Fórnoles, Herbés, Albocàsser, à proximité de Castellón de la Plana, puis sur la mer dans le golfe de Valence, ensuite à Dénia (située au sud de Valence), à Altea (à l’est de Benidorm) c’est la dernière municipalité espagnole traversée par le méridien.

L’heure légale est un choix politique des états

La France a choisi de s’aligner sur les pays de l’est européen, l’Allemagne en premier lieu, mais elle aurait pu s’aligner sur l’heure de Londres, Reykjavik, Lisbonne. L’Espagne demande d’ailleurs à changer de fuseau horaire.

Actuellement, en heure d’hiver nous vivons à l’heure solaire de Vienne, en heure d’été nous vivons à celle de Kiev !

Je fais ma résistance personnelle. Je vais observer mes comportements selon cet horaire.

Vive l’heure solaire pour des rythmes plus naturels !

Quelques pages de mon site internet d’archives depuis 1997 témoignent de l’intérêt que j’ai pour les rythmes solaires. Un petit tour pour rêver au pays des mégalithes qui défient le temps depuis des millénaires.

Pour leur cérémonie du Gorsedd Digor 1985, les druides de Bretagne avaient construit un cercle de pierres dans la lande voisine, dont les pierres étaient organisées selon les levers et couchers du soleil aux solstices et équinoxes. Je vais régulièrement y observer que le soleil est toujours fidèle aux rendez-vous du zodiaque saisonnier.

Cercle des pierres des Druides du Gorsedd de Bretagne 1985

Decor proche : mer-dolmen-menhir (photos de Joel Rio 96)

cercle_1

cercle_2.

cercle_histoire

Un site megalithique

Gaelle Kermen,

Kerantorec, le 10 mars 2019


Crédits

https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9ridien_de_Greenwich

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fuseau_horaire

https://ec.europa.eu/info/consultations/2018-summertime-arrangements_fr