Trous de Mémoire de Benoist Rey

A l’occasion des Trente ans de l’Auberge de Montfa fêtés aujourd’hui, 1er mai 2010, je publie mes notes bibliographiques, écrites lors de la lecture des deux tomes de TROUS DE MEMOIRE de Benoist Rey, qui refait là-bas sa fameuse recette de « Tête de Veau sauce Benoist« .

Ma base de données bibliographiques Bento (FileMaker) a les champs suivants :

Date de création TITRE Auteur Editeur Lieu d’édition Pages Type de livre Appréciation Prix Origine ISBN Mots-clés Taille Année d’édition Langue

De Livres

10 déc. 2009   LES TROUS DE MEMOIRE tome 1 Benoist Rey les éditions libertaires 17 St-Georges d’Oloron 160 autobio 12€ bibli Montfa Jean-Yves 2-91-4980-24-8 guerre d’Algérie, Egorgeurs, livre, 14 x 21 cm 2006 française

Premier tome des trous de mémoire, son enfance et sa jeunesse à Paris, sa guerre d’Algérie, ses engagements, ses amitiés, ses rencontres.

J’ai eu l’occasion de croiser deux de ses amis : le dessinateur-auteur-acteur Roland Topor lors d’un vernissage en 66 ou 67, boulevard Saint-Germain à Paris (c’est peut-être dans aquamarine ou dans mes cahiers ?) et l’éditeur-écrivain Jacques Vallet, que j’ai vu récemment à Kerandrege, village voisin du mien, et à qui j’ai permis de retrouver ses articles inédits des années 70-80 écrits sur Atapi en code ascii, en leur mettant simplement l’extension .TXT.

Le monde est petit. Mais ces gens sont des grands. Un jour, ils feront partie des classiques, comme l’ont été les écrivains de la Beat Génération, la génération avant eux, aux Etats-Unis, étudiés désormais dans les Collèges et les Universités. Respect.

Le style de Benoist est rapide, morcelé, comme l’a été sa vie. Pas de temps en digression, il va à l’essentiel. Son témoignage sur la guerre d’Algérie sera sûrement un classique. A lire.

Jacques Vallet va m’apporter les articles de Benoist Rey publiés dans sa revue Le Fou parle.

Ces deux livres sont précieux, ils sont dédicacés de la main de Benoist Rey. C’est Jean-Yves Baduel qui me les a confiés, ils les a trouvés dans la bibliothèque de l’auberge, immense. Il tenait à ce que je les lise au cours de mon séjour à Villemagne en décembre 09, car il était impressionné que j’aie pu lui fournir autant d’informations sur « son » auberge après qu’il m’eût téléphoné pour me demander comment il pourrait en retrouver l’histoire. Je pensais à une histoire ancienne, en fait l’histoire avait trente ans. A suivre…

********

De Livres

10 déc. 2009  LES TROUS DE MEMOIRE tome 2 Benoist Rey les éditions libertaires 17 St-Georges d’Oloron 160 autobio 12€ bibli Montfa Jean-Yves 978-2-914980-50-0 guerre d’Algérie, Egorgeurs, livre, 14 x 21 cm 2006 française

Ce second livre est non moins précieux puisqu’il est dédicacé à Pierrot, celui qui a repris l’auberge en l’an 2000, jusqu’à la céder à Jean-Yves, dit Le Chat, cet automne 2009.  Ce tome est entièrement consacré à l’histoire de l’auberge de Montfa en Ariège que Benoist Rey a créée et fait tourner du 1 mai 1979 à l’an 2000.

Moi je vais déjà retenir une table pour la Tête de Veau sauce Benoist que Benois Rey viendra lui-même faire ce jour-là à l’auberge. C’est dans le contrat de gérance. Beau programme.  Et le 1 mai 2010 fêtera les trente ans de l’auberge.

C’est l’Ariège vers Daumazan, moins montagneuse que la nôtre, celle du Bosc au-dessus de Foix où j’ai eu mes deux filles aînées avec Jean-Claude Portet. Nous sommes arrivés dans la région à un ou deux ans de décalage.

Ce n’est pas tout à fait ainsi que nous avons vécu l’Ariège, même si beaucoup de gens des communautés avoisinantes passaient aussi chez nous.  Et les travaux d’Hercule incessants entrepris par Benoist sont à l’opposé de mon défi de tout reconstruire seule, en ermite, mon domaine breton.

Le résultat doit être très différent, puisqu’il y a une piscine, un centre culturel etc. Jamais à court de projets, d’idées, de coups de gueule, de libertés, le Benoist !

J’aime beaucoup « La supplique aux cochons » qu’il a élevés et sacrifiés pendant son séjour à Montfa. Tout est pantagruélique chez Benoist et j’aime ça, cette force de vie qui passe par l’art du bien manger et bien boire des grands vins.  J’aime beaucoup ce qu’il a écrit dans le train Toulouse-Paris pour sa maman qui allait mourir. Jacques Vallet avait publié ce billet dans le Fou parle.

L’autre jour Jean-Yves, en me remettant le livre, me disait, après avoir parlé de Jacques Vallet et moi avec Benoist Rey au téléphone :

—Tu vas sûrement retrouver des gens que tu as connus.

Lecture faite, non : Benoist est né en 1938 comme mon frère aîné Youennick, qui a fait la guerre d’Algérie (et en a aussi été transformé à vie). Nous ne sommes pas de la même génération. Je suis née en 46, après la guerre. La seule personne du livre que j’ai connue est Dominique Maurin en 71, quand je faisais des reportages pour France-Culture, lorsqu’il jouait avec Annie Duperey au Théâtre de le Ville à Paris La guerre de Troie n’aura pas lieu de Giraudoux. Dominique est à Montfa au moment du suicide de son frère Patrick Dewaëre et c’est Benoist qui le lui annonce.

Tout ceci me donne encore plus envie et courage de saisir mes cahiers car j’y retrouverai toutes les notes de mes rencontres parisiennes.

Et bien sûr j’attends avec impatience le mois de mai pour rencontrer en vrai un personnage aussi charismatique que Benoist Rey.

L’auberge est reprise par Jean-Yves Baduel, dit Le Chat, qui est un cuisinier, un chef, d’une grande culture générale. En admirant et respectant l’esprit fondateur, il donnera à l’auberge sa propre dimension personnelle, non moins charismatique.

Post Scriptum : je n’ai pas pu descendre en Ariège pour cette date et ne suis donc pas des leurs en ce jour mythique mais je le suis par la pensée et le cœur. Et par ce modeste « post » ou @rticle.

Pour en savoir plus sur Benoist Rey, voir deux vidéos sur le site de Memoro France :
Les égorgeurs
Ramasser les morceaux
© gaelle kermen 2010

Publicités

5 réflexions sur “Trous de Mémoire de Benoist Rey

  1. Bonjour, la récente manifestation à Cannes cornaquée par un député né en 1954 et n’ayant d’autre but que des visées électoralistes, m’ayant remis en mémoire le livre de Benoist Rey ‘Les égorgeurs », m’a incité à retrouver sa trace. Je suis de la même génération que lui et bien que n’ayant pas été dans les « commandos de chasse », j’ai côtoyé ceux-ci dans le constantinois. Je sais que j’ai rencontré Benoist Rey, mais je ne me souviens plus si c’était sur le terrain ou bien étant moi-même ancien typographe, dans la vie professionnelle (après ce triste épisode de notre jeunesse). J’avais lu son livre à mon retour après 27 mois d’Algérie et je garde en mémoire que ce qu’il avait écrit n’était autre que le reflet d’une réalité que je connaissais en partie. Je vous laisse donc mes coordonnées afin d’un éventuel contact avec lui, qui sera pour moi un grand plaisir.
    Merci pour votre aide.

    J'aime

    1. Cher Orain,
      merci pour votre témoignage, je ne suis pas en contact direct avec Benoist Rey, n’ayant pu me rendre aux 30 ans de son auberge, mais contactez Jean-Yves, le nouveau chef,
      il vous mettra en relation :
      Auberge des Traouquès
      09350 Montfa (Ariège)
      Tél : 05.61.69.85.79
      Et ça lui fera du bien !

      J'aime

  2. Modeste @rticle….. c’est vous qui êtes modeste, Gaëlle.
    J’aime beaucoup celui-ci dans lequel je retrouve émotion (justement retenue), évocation d’une époque, rythme et vivacité entre discours direct et indirect, continuité dans le présent.
    Et tout cela en peu de lignes.
    Bravo! voilà un bien bel hommage que vous rendez à votre ami, à cette auberge et à tout une époque.
    Et vous savez que je ne suis pas flagorneur et que mes compliments comme mes critiques sont pesés.

    J'aime

    1. Francis, vous m’aidez toujours à comprendre mon propre style. Cet @rticle reprend juste les fiches que je fais lorsque je lis un livre, depuis des années et des années. Vous m’encouragez à en faire quelque chose. Merci. Que de choses en perspective ! Vertige devant la marée des mots. Mais on va y arriver…

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s