Alloe-allez-on-ecrit : un roman collaboratif en 42 heures #2

La première session francophone d’un roman collaboratif en un week-end a eu lieu le samedi 20 et le dimanche 21 octobre 2018. J’ai raconté la semaine dernière l’essai du chapitre-test. Voici le témoignage de l’écriture d’un chapitre du roman Les mystères d’Arhane, organisé, stimulé, rassemblé, récolé, mis en forme, corrigé, formaté et compilé sur Scrivener3 par Mathieu Nicolas, admin du groupe ScrivenerFR et vaguemestre du site alloe.fr.

Capture d_écran 2018-10-23 à 11.00.51



Samedi 20 octobre


 Gaelle Kermen   20 octobre, 07:22

Découvrant mon personnage sur Scrivener iOS au réveil. Impressionnée par l’imagination et l’organisation cérébrale de Mathieu.

AlloePersonnage

#alloe2018 c’est reparti pour la rédaction matinale du #chapitre qui m’est alloué pour #Alloé. Cette fois les deux chattes sont venues s’installer près du support bambou qui soutient l’iPad. Ma prima ballerina impériale Thaï a même tenu à se mettre contre mon épaule, celle qui parfois est douloureuse. Soutien indéfectible de mes deux muses félines siamoises. #ThaïtheWise and #JoyofaToy dites #Thaï et #Toy

iPadThaiToy


 Gaelle Kermen 20 octobre, 13:24

#Alloé 1ère session francophone d’un roman collaborarif en un week-end : décryptage à 4 mains de deux fiches sur carte mentale.

3iPadspour2chapitre

Lise Audoin (auteur de La Grande Flourenn) m’a rejointe au bureau pour que nous analysions ensemble les fiches reçues. Je lui montre comment utiliser SimpleMind, en commençant à mettre les mots-clés sur la carte mentale de départ, comment l’exporter en TXT et récupérer le plan dans son projet Scrivener sur iPad. Ensuite nous nous séparons jusqu’au lendemain après-midi pour écrire chez nous notre propre chapitre.


La carte mentale s’étoffe. Les scènes commencent à se visualiser. Les personnages prennent de la chair et des sentiments.
Magie de l’écriture. #simplemind #alloé2018 #roman #chapitre

MindmapChapitreAlloe


Et la carte mentale devient Plan quand elle est exportée en .txt sur Scrivener…

 alloePlanTexte

Et si la carte mentale était le projet d’un livre entier, je l’exporterais en OPML et j’aurais tous les chapitres prêts à être rédigés.

Exemple sur mon Mac mini de bureau et Scrivener3.
L’opml ne marche pas sur l’iPad ou iPhone, aussi j’exporte en .txt quand je fais des articles pour mes blogs WordPress.
AlloeProjetOPML
L’export en OPML m’a été initiée par Marie Bo dans une de ses vidéos sur son blog Marie Bo Solutions. Dans mes guides Scrivener je l’appelle la « méthode Marie Bo » qui a sacrément changé ma vie d’écriture.

Dimanche 21 octobre

Quelques recherches sur l’histoire de la pollution pour préciser quelques idées au réveil.
Yoga, course pieds nus dans la rosée fraîche de la prairie au lever du soleil. Petit déjeuner solide. Et au boulot !


 Gaelle Kermen 21 octobre, 11:46

Et voila, le chapitre est écrit, en une heure et demie et 2166 mots, je crois avoir fait le tour du cahier des charges. Quand les idées sont bien préparées, la rédaction coule de source. Je peux préparer mon picnic et partir à la côte à vélo pour fêter l’événement ! Trop beau ! Excellente expérience. Merci à Mathieu Nicolas !
Je relirai en fin de journée avec Lise Audoin qui revient cet après-midi ici pour passer nos textes à l’Antidote sur mon Mac de bureau et les envoyer à Mathieu.

DossierchapitreAlloe

Je me suis fait plaisir, le titre du chapitre est L’insoumise.

En exportant la carte mentale en .txt, j’obtiens un texte qui est le plan du chapitre.
En exportant la carte mentale en OPML, j’obtiens un dossier avec plusieurs chapitres.


#Alloé2018 c’est fait, lise audoin et gaelle kermen ont participé. La fête avec un bon thé…


Bientôt le roman collaboratif corrigé !


Icone Facebook : portrait de l’auteur au bandana et panama par Martina Theis (2017)


portraitGaelleKermenparAnaLDS
Gaelle Kermen est l’auteur des guides pratiques Scrivener plus simple, le guide francophone pour Mac, Windows, iOS et Scrivener 3, publiés sur toutes les plateformes numériques.
Diariste, elle publie les cahiers tenus depuis son arrivée à Paris, en septembre 1960. Publications 2018 : Journal 60 et Des Pavés à la plage Mai 68 vu par une jeune fille de la Sorbonne.
Vaguemestre depuis 1997, blogueuse des années 2000, elle publie plusieurs blogs sur ses sujets de prédilection, l’écriture sur gaellekermen.net, les chantiers d’autoconstruction sur kerantorec.net, les archives d’un demi-siècle sur aquamarine67.net et les voyages ici ou ailleurs sur hentadou.wordpress.com.
Publicités

Impression à la Demande sur Amazon KDP Print : ne pas oublier de mettre le prix sur la 4eme de couverture

Dans les mentions obligatoires du dépôt légal des livres en France figure le prix en euros.

Je pensais naïvement que le prix était intégré automatiquement par Amazon KDP-Print dans le cartouche du code-barre à côté de l’ISBN. Je n’avais donc pas demandé à mon graphiste de le reporter au-dessous du texte de présentation du premier livre broché que je mettais en ligne.

Mais lorsque j’ai reçu l’exemplaire auteur de mon livre sur Mai 68, le prix n’y était pas. Je l’ai quand même envoyé au dépôt légal en ajoutant le prix au crayon-bille. Je suis une grande naïve, car, bien sûr, le dépôt a été refusé.

Nous avons bien reçu, au titre du dépôt légal, l’ouvrage suivant :Des pavés à la plage, mai 68 vu par une jeune fille de la Sorbonne : archives souvenirs bilans édition du cinquantenaire Gaelle Kermen. -…Malheureusement, j’ai le regret de vous signaler que ce document est défectueux :

Couverture cornée, mention manuscrite en 4e de couverture.

Je vous serais reconnaissante de bien vouloir nous faire parvenir, en franchise postale, un exemplaire de remplacement.

Je vous rappelle à cette occasion que les exemplaires déposés doivent être identiques à ceux mis à la disposition du public (ni dédicace, ni note manuscrite, ni tampon de service de presse…), et dans un état matériel permettant une conservation pérenne, d’où la nécessité de bien consolider vos colis afin de les protéger au maximum des chocs qu’ils peuvent subir au cours de leur acheminement.

C’est une de mes tactiques d’apprentissage : faire toutes les erreurs possibles au début, pour ne pas les reproduire ensuite et pour aviser mon lectorat de ne pas faire comme moi.

Aussi ai-je contacté Amazon et voici la réponde d’Abbie, toujours rapide et efficace.

Je suis désolée d’apprendre que la BnF n’a pas accepté le dépôt légal de votre livre « Des pavés à la plage Mai 68 vu par une jeune fille de la Sorbonne » (9791091577366).

Le prix n’est pas automatiquement ajouté dans nos systèmes car nous voudrions éviter aux auteurs de changer de prix sur la couverture (ce qui impose une manipulation faite sur la couverture) à chaque fois qu’ils mettent à jour le prix sur le site web. Ceci dit, je comprends que la BnF exige que le prix soit indiqué sur la quatrième de couverture. Donc, oui, vous pouvez tout à fait demander à votre graphiste d’ajouter le prix en dehors de l’emplacement réservé au code-barre, sous la présentation de l’auteur. A ce propos, je voudrais juste préciser les points suivants. Veillez à ce que le prix n’empiète pas sur le code-barres.

– L’espace dédié au code-barres ISBN est de 50,8 mm (2 po) en largeur et 30,5 mm (1,2 po) en hauteur.

– Le bas du code-barres se situe à 6,4 mm (0,25 po) au-dessus de la ligne de coupe inférieure de la couverture.

– Pour les livres qui se lisent de gauche à droite, le côté droit du code-barres se situe à 6,4 mm (0,25 po) à gauche du dos du livre.

Je reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire et vous souhaite une bonne journée,

Mon graphiste avait été surpris de ma demande d’ajouter le prix, ce qu’on ne lui demandait jamais et il travaille pour des auteurs du monde entier. Il semble qu’en France ce soit désormais nécessaire si cela ne l’était pas avant, car j’ai reçu trois avis de la Cheffe du service de la Gestion des livres de la Bibliothèque nationale de France.

Les couvertures ont été refaites. Je dis les couvertures parce que mon livre est publié en deux formats, un format normal de livre avec une police 12 et un format aux grands caractères en police 21 pour les yeux fatigués. Comme j’étais lancée, j’ai fait la même chose sur les livres du roman La Grande Flourenn de l’amie que j’assiste en publication numérique indépendante, Lise Audoin.

GrandeFlourennVignetteAMZ

J’ai dû modifier les manuscrits pour intégrer un dépôt légal en septembre au lieu de juin pour nos livres.

J’attendais en vérifiant la quatrième de couverture pour voir si le prix était visible. J’ai fait les publications hier 12 septembre 2018.

On dira ce qu’on veut d’Amazon, leurs services sont efficaces pour les auteurs indépendants. Nos livres sont déjà disponibles en version brochée, avec le prix imprimé selon les normes demandées par la BNF. Je viens de le vérifier sur la fonction Feuilleter en cliquant sur 4e de couverture.

Mai68_Feuilleter

En cliquant sur Quatrième de couverture.

Mai68-4ecover

Ou en cliquant sur les deux images : Voir les deux images.

Mai684ecover

Le prix est bien là. Il était temps, j’ai reçu hier un troisième avis de la BNF pour me demander de remplacer l’exemplaire déposé en juin, arrivé abîmé, avec une mention manuscrite.

Je viens donc de commander un exemplaire client sur le site de mon livre, afin de l’envoyer au dépôt légal parisien après l’avoir bien vérifié.

Mission en cours.

Belles écritures et bonne rentrée !

Gaelle Kermen,

Kerantorec, le 13 septembre 2018


PS  : j’expliquerai bientôt comment publier un livre broché sans trop se prendre la tête ni s’arracher les cheveux, avec un beau fichier PDF imprimable, à partir d’un document Scrivener compilé en docx, en utilisant les modèles fournis par Amazon, revus et vérifiés sur Pages pour Mac : pas de marges à régler soi-même, juste à vérifier les en-têtes et bas de pages et les numéros de pages de table des matières.


Règle de la BNF : le document déposé doit être semblable à celui que le lecteur aura entre les mains. Dans les mentions obligatoires figure le prix en euros.


Mise à jour du 20 septembre

Après vérification auprès de la Bibliothèque Nationale de France, je confirme que la mention du prix est obligatoire sur tout livre imprimé publié en France, quel que soit son mode de diffusion. Le prix catalogue suffit pour la version numérique. Pas pour la version imprimée même vendue par correspondance (Internet par exemple).
Donc, n’oubliez pas votre prix sur votre livre, la 4e de couverture étant le support le plus habituel, si vous voulez être en règle et être un auteur indépendant légitime.
Belles écritures et belles publications !

Depot.legal.livres@bnf.fr

18 sept.

Madame,
c’est avec plaisir que je prends le temps de vous écrire pour éclaircir le point sur les mentions obligatoires.
Je vous confirme que les informations indiquées sur les pages « dépôt légal » du site web de la Bibliothèque nationale de France sont fiables et exactes. 
Le prix fait bien partie des mentions obligatoires qui doivent figurer sur un ouvrage soumis au dépôt légal français, de même que les autres mentions qui sont indiquées.

En effet, quelque soit le mode d’impression ou de vente d’un ouvrage, son prix doit être indiqué sur l’ouvrage. En revanche, l’emplacement en couverture ou en 4ème de couverture est à votre libre appréciation.

Enfin, à toutes fins utiles, je vous précise qu’il faut bien distinguer un livre imprimé vendu en ligne d’une publication numérique,  qui est le plus souvent vendue en ligne mais sous forme de fichier informatique. Si vous vendez en ligne des livres imprimés à la demande, il s’agit bien de publications imprimées et non de publications numériques.

Je reste à votre disposition pour toute information complémentaire.
Avec mes meilleures salutations.

Natalie Percher
Service de Gestion des Livres
Département du Dépôt légal


Direction des services et des réseaux
Quai François-Mauriac
75706 PARIS CEDEX 13
www.bnf.fr



Lire un extrait de Des pavés à la plage Mai 68 vu par une jeune fille de la Sorbonne de Gaelle Kermen https://lire.amazon.fr/kp/embed?asin=B07DBNDQS4&preview=newtab&linkCode=kpe&ref_=cm_sw_r_kb_dp_IEJMBbBDC4VXT

Lire un extrait de La Grande Flourenn de Lise Audoinhttps://lire.amazon.fr/kp/embed?asin=B07BN1KKKT&preview=newtab&linkCode=kpe&ref_=cm_sw_r_kb_dp_CDJMBbTYETY42

Crédit couvertures : Adam Molariss for Indiegraphics

Amazon Kindle : sortie de La Grande Flourenn

Le moment émouvant au matin de sortie sur Amazon où tu vas voir « en vrai » sur l’application Kindle de ton iPad le livre que tu as formaté sur Scrivener et que tu feuillettes d’abord en ligne.

Au réveil matinal, tu trouves le courriel adressé par Amazon France pour annoncer la sortie du livre que tu as précommandé pour te mettre en conditions du lectorat numérique.

1Courriel_Amazon

Dans le courriel, Amazon donne toutes les possibilités de lecture du fichier mobi sur liseuse ou application. Faut lire !

Tu cliques sur le lien et s’ouvre la fiche du livre La Grande Flourenn.

Sur la gauche, tu vas d’abord Feuilleter.

2Feuilleter

Tu cliques sur Feuilleter. Le fichier s’ouvre au début du texte, après les premières pages, selon les paramètres mis dans Scrivener au moment de la compilation.

3PremPage

Damned ! C’est pas justifié sur la droite !

Mais sur la droite de la fiche sur le site d’Amazon, tu vois Lire maintenant, écrit en vert. La Grande Flourenn s’ouvre sur l’application Kindle de l’iPad et t’annonce la description, le nombre de pages et le temps de lecture typique.

4Ouverture

Tu vérifies les premières pages.

5TexteImpec

Ben si ! le texte est justifié. C’est bon. Ouf !

Le voyage peut commencer. Bon vent !

Gaelle Kermen,
Kerantorec, le 30 avril 2018

Amazon La Grande Flourenn de Lise Audoin

La Grande Flourenn : trois marraines pour un roman

Un roman peut être porté des années avant de voir le jour.

J’avais connu Lise Audoin aux débuts de l’écriture de son roman, dès 1994 quand la prairie de mon domaine de Kerantorec lui rappelait le paradis perdu de son enfance.

L’ambiance particulière du lieu lui permettait d’avancer dans sa quête. Elle utilisait des éléments que je lui avais racontés de l’époque où je tenais la Crêperie à la ferme de Kerantorec, qui voyait passer des personnalités comme Pierre Richard et Jean Carmet, dont j’avais reçu l’équipe lors d’un tournage dans la région. Elle avait fait de moi un personnage de druidesse gardienne des plantes et des étoiles. Dans l’escalier qui monte à ma chambre elle voyait l’accès à un donjon. Force de l’imaginaire !

Prairie_cerisierWP.jpg
Dans la flourenn au printemps : prairie bretonne avec merisier en fleurs et grand chêne © gaelle kermen 2017

Plus tard, en 2005, elle avait aidé mon voisin-couvreur à refaire en ardoise le toit de chaume de ma maison, au-dessus du bureau et de ma chambre. Nous sommes de ces femmes qui avons choisi de vivre seule et assumons des travaux jusque-là réservés aux hommes. Elle-même autrefois avait changé toutes les ardoises du toit de sa longère, elle pouvait assister mon cousin spécialiste, alors que mon vertige chronique m’empêchait de monter sur le toit avec lui. Je préparais leur chantier au sol.

Grâce à Lise Audoin, j’ai pu vivre à l’abri depuis plus de douze ans, me sentir protégée pour écrire et publier plusieurs ouvrages.

Chats_toit.jpg
Petits chats dans la fenêtre de toit couverte par Lise Audoin © gaelle kermen 2017

Lorsqu’elle est venue le 20 avril 2017 demander mon aide pour réécrire son roman, qui avait reposé plusieurs années, il m’était normal de mettre à sa disposition ma formidable expérience d’écriture, édition et publication, accumulée depuis 1995 sur les sites Internet et depuis 2010 sur les plateformes numériques en ligne. Je l’ai accompagnée dans les derniers mois de sa gestation en lui prêtant mon ordinateur, le logiciel Scrivener et mon bureau. Nous avons partagé quelques repas aux discussions littéraires et humanistes bienfaisantes. Et cette année de travail d’écriture a été une des meilleures expériences de nos vies déjà longues.

Comme dans les contes druidiques, trois marraines se sont penchées sur le berceau du roman. Après Françoise Verny chez Grasset, avec qui Lise Audoin avait échangé des courriers dans les années 1995-2000, après sa sœur qui avait saisi le manuscrit sur Word et conseillé la restructure du roman, je suis la troisième sage-femme de la maïeutique littéraire de La Grande Flourenn. Je l’assiste maintenant dans sa publication numérique indépendante pour que son roman voie le jour et atteigne son lectorat.

Je suis fière et honorée de vous présenter le roman de Lise Audoin La Grande Flourenn. J’en apprécie les qualités littéraires, sociologiques et esthétiques. La langue est travaillée, ciselée, anoblie. Le décor principal est idyllique entre mer et campagne bretonnes. Les personnages sont puissants et exigeants. Le temps va des années 40 à nos jours. La vie, la guerre, la mort, l’amour, l’art, le traversent et le grandissent. Le sujet est terrible, je vous le laisse découvrir.

Lise Audoin a mis des mots sur des traumatismes vécus par d’autres. Transcendé par l’écriture, le roman justicier sera thérapeutique et résilient pour celles et ceux qui le liront dans une restauration de l’harmonie.


L’accouchement a été long et difficile. Fatiguée ce soir, mais heureuse. Le livre de mon amie Lise Audoin, La Grande Flourenn, est téléchargé pour sa sortie numérique lundi prochain en exclusivité sur Amazon. Mission accomplie de l’engagement pris il y a un an de l’aider à accoucher de son œuvre longuement portée. Le sujet est difficile, la pédophilie juvénile, il fallait le traiter avec précaution. Le texte a été ciselé, travaillé, revu, corrigé. Il est prêt à voir le jour. On a donné le meilleur de nous-même. Maintenant, il va vivre sa vie. Bien à vous !

Gaelle Kermen,
Kerantorec, le
26 avril 2018


La Grande Flourenn de Lise Audoin

Trois formats possibles sur demande :

Le roman sort le 30 avril 2018 en exclusivité pour trois mois sur Amazon Kindle au format mobi pour liseuse Kindle ou tablette Fire, mais aussi pour application Kindle sur tous supports d’ordinateur Mac, PC ou tablette iOS ou Android.

Si vous désiriez une version epub ou PDF, vous pouvez me joindre avec un justificatif de facture d’achat Amazon à cette adresse : kerantorec(at)icloud(point)com.

Une version papier sortira fin juin.


 

La Grande Flourenn de Lise Audoin

La_Grande_Flourenn_Kindle_CoverDe la terre matricielle surgit l’œuvre de pierre.

Deux enfants s’accrochent au père, figure tutélaire inscrite dans le granit.

La mer a bercé leur enfance. Les herbes bruissantes de la Grande Flourenn ont été les témoins des initiations enfantines.

Après le drame, la sœur aînée part à la recherche du paradis perdu.

La pellicule du film transmute les réalités jamais dites.

Au-delà des quêtes désespérées, la lumière surgit en haut du chemin.

Lise Audoin a mis des mots sur les traumatismes des autres. La résilience est possible.

Entre roman et essai, un livre thérapeutique.


Depuis 1994, j’ai eu l’honneur d’accompagner l’écriture de ce livre, en partie écrit à Kerantorec, qui prête sa prairie et sa chaumière au décor d’une saison. Après plusieurs interruptions, le roman est enfin terminé. Actuellement en précommande, il sera disponible le 30 avril 2018.

Gaelle Kermen,
Kerantorec, le 25 avril 2018


Crédit couverture : Adam Molariss pour Indiegraphics ©2018