Scrivener 3 : imprimer le plan ou le manuscrit en PDF ou papier

Avant de se prendre la tête avec la Compilation, il existe une façon simple d’imprimer son plan ou son manuscrit en PDF ou en papier : le format d’impression et l’impression avec les attributs de Scrivener.

Pour imprimer le plan, on va d’abord paramétrer le Format d’Impression, où nous pouvons régler différents formats de Textes, Fiches ou Plans.

Paramétrer le Format d’impression

Lorsque vous allez dans la fenêtre Fichier et que vous descendez dans Format d’impression, vous accédez aux paramètres habituels des imprimantes, avec Attributs de page. Il faut descendre dans le menu Attributs de page et sélectionner : Scrivener.
Fichier > Format d’impression > Attributs de page > Scrivener.

FormatScrivener.png

Dans l’onglet Marges, vous pouvez régler les marges selon vos besoins.

FormatImpression_1Marges.png

Dans l’onglet Autre : Ajuster les images à la taille de la page ou Imprimer les arrière-plans des Pages Web.

FormatImpression_2Texte.png

Dans l’onglet Texte, vous sélectionnez les données du Classeur que vous souhaitez imprimer. Vous pouvez changer la police.

FormatTexteTimes.png

Dans l’onglet Fiches, vous sélectionnez les données des Fiches du Tableau de liège que vous souhaitez imprimer.

FormatFiches.png

Dans l’onglet Plans, vous sélectionnez les données du Plan général que vous souhaitez imprimer.

FormatPlans.png

Mon test de Plan de projet a été fait uniquement sur le Tableau de liège ou d’affichage (Corkboard). Il comporte peu de texte, mais des Résumés, écrits directement sur les fiches créées sur le Tableau. Tout ce qui a été créé dans le Tableau de liège se retrouve dans la fenêtre du Classeur et constitue l’ossature du manuscrit.

Pour imprimer le plan du manuscrit

PlanPartieChap.png

Ici, je sélectionne La Partie 1 d’un projet avec deux chapitres et quelques scènes.

Le mode Composite est activé dans le mode Groupe, puisque la Partie 1 comporte plusieurs documents.

ModeGroupe.png

J’ai paramétré le Format d’Impression. Je vais dans :

Fichier > Imprimer le document courant.

ImpirmerDocCourant.png

Voici ce qui apparaît en Prévisualisation pour un enregistrement en PDF ou une impression papier immédiate.

Previsualiser.png

J’exporte le fichier en PDF et je le vérifie.

J’ai tous les éléments demandés dans le format d’impression. Un peu trop sans doute pour transmettre ce document à quelqu’un qui n’aurait pas le nez dans le guidon comme je l’ai dans Scrivener à cette minute. Vous voyez ainsi que tout est transmis dans notre document, selon nos besoins. On peut ne sélectionner que les titres et les résumés.

PDFexporter.png

Imprimer une portion de Projet

De la même façon, on peut sélectionner une portion de Projet pour en imprimer le contenu. On vérifie la Prévisualisation avant de créer et enregistrer le PDF. Ici un document écrit de dix pages.

PrevoirPDF10pages.png

Ce procédé est facile à mettre en œuvre pour créer un PDF du plan ou du manuscrit. Il évite les casse-têtes de la Compilation au début de notre apprentissage avec Scrivener 3. Nous verrons les détails de la Compilation plus tard, qui nécessite également un formatage des En-Têtes et Sections.

Scrivener est toujours plus simple qu’il n’en a l’air avec sa richesse de possibilités.

Belles écritures !

Gaelle Kermen
Kerantorec, le 15 janvier 2018


VignetteScrivener3.png

P.S. La sortie du Guide Scrivener 3 plus simple est prévue le 3 mars. Bientôt en précommande !

P.S. 2 Merci à Anaïs Donay qui m’a inspiré cet article par une question posée sur le groupe ScrivenerFR. Rejoignez-nous, l’ambiance est dynamique et stimulante.

P.S. 3 En vous abonnant au blog gaellekermen.net vous aurez la primeur des articles, directement dans votre boite de messagerie dès leur parution. Email subscription dans la fenêtre de gauche en bas.


Crédit cover : Indiegraphics

Publicités

Scrivener 3 : nouvelle organisation 2018

La nouvelle organisation du travail en 2018

L’organisation précédente

Jusqu’ici j’avais créé un projet pour chaque manuscrit. J’avais un projet séparé pour mes deux journaux quotidiens, l’un étant le journal de vie où je note beaucoup de choses liées à l’écriture qui souvent devient la matière d’un article ou d’un chapitre de mes guides, l’autre étant le cahier de chantier où je note tout ce qui concerne les travaux que je fais sur la maison ou dans le jardin.

Un premier essai avec deux projets

M’étant bien familiarisée avec Scrivener 3 au fil des semaines de rédaction du guide actuel, j’ai décidé de tester encore plus ses possibilités. Scrivener est réputé pouvoir gérer des millions de mots, il a été testé par son créateur et son équipe de cette façon. J’ai eu envie de les prendre au mot et de tenter de mettre d’abord mes deux cahiers de diariste dans un seul projet.

L’expérience a été concluante. Ceci m’a permis de ne plus ouvrir plusieurs projets et de concentrer ma pensée. Aussi ai-je eu envie d’aller plus loin encore.

Cinq projets en un projet unique

J’ai concentré dans le même projet les prochains manuscrits sur lesquels je travaille. Deux des écrits de l’année 2018 sont en voie d’achèvement, ce guide qui m’a semblé prioritaire pour aider les auteurs francophones à bien démarrer avec la nouvelle version de Scrivener, et l’essai que j’ai rédigé et corrigé au cours des deux mois de NaNo en juillet et en novembre. Eux restent tels que je les ai travaillés, je n’y touche pas, ils sont dans le dossier Dropbox et je peux y accéder aussi bien de l’iPad de l’iPhone que du Mac où je les transférerai quand je considèrerai que je n’ai plus besoin de les vérifier sur l’iPad.

C’est toujours sur l’iPad que je vérifie mes manuscrits et même sur l’iPhone, parce qu’il est beaucoup plus facile de changer un fichier de dossier sur l’application que sur le logiciel, les touches d’effacement permettent d’effacer une mot avant ou après plus simplement, certaines mises en forme se font plus rapidement sur l’iPad et l’iPhone que sur le logiciel. C’est entre autres pour ça que je continue à utiliser l’application en complément du logiciel.

J’ai transféré trois autres projets dans un unique projet 2018_JOURNAL. Car j’écris tous les jours, c’est ma respiration, ma garantie de survie. C’est aussi comme ça que je maîtrise bien Scrivener, en l’utilisant au quotidien, sinon on oublie les procédures.

En complément de l’essai sur la vie créative en écriture, j’ai l’intention d’écrire et de publier cette année la suite de la série en transmettant mes trucs de cuisine simple, qui sera le numéro deux, en bricolage, numéro trois, puis au jardinage, numéro quatre. J’ai mis des icônes pour repérer chaque dossier particulier.

J’ai mis en haut de l’Ébauche les pages que j’utilise tous les jours, la page Janvier du Journal de Vie, la page JANVIER du Cahier de Chantier avec l’icône des outils et le Bilan 2017 en cours. Je mets une icône de Carnet bleu quand l’écriture est en train de se faire, jaune quand je dois compléter un fichier, verte quand le fichier a été relu et est corrigé sur Antidote. Prêt pour la bêta-lecture avant publication.

IMG_2872.jpg

On peut aussi retrouver les pages en cours d’écriture dans Récent et Signets au-dessus du Classeur dans l’application où j’écris le plus souvent.

IMG_2871.jpg

Désormais, lorsque j’ai une idée, je n’ai qu’un seul projet à ouvrir.

Je peux :

  • soit créer une nouvelle page et la rédiger sur le fil de l’inspiration, je la rangerai plus tard,
  • soit la mettre tout de suite dans le dossier adéquat du manuscrit concerné.

Organisation2018.png

Les avantages

Je suis enchantée du résultat. Je peux écrire des notes sur le cahier de chantier et passer à un chapitre sur la conservation du vin dans la Cuisine plus simple, sans avoir besoin de fermer mon projet et d’en ouvrir un autre. Je gagne du temps et surtout je reste concentrée.

Mon livre de cuisine a bien grandi en l’espace de deux jours. J’ai ajouté quelques chapitres au Bricolage et dès que le temps le permettra, le module Jardinage grandira lui aussi.

J’ai préparé aussi les dossiers pour chacun de mes blogs. En fait les blogs sont liés à ce que j’écris, gaellekermen.net depuis le Journal de Vie, et j’ai souvent publié mes recettes de cuisine dans kerantorec.net, après les avoir d’abord notées dans mon Cahier de Chantier. Avec cette organisation, je peux rédiger la recette directement dans le manuscrit, la mettre en forme et l’illustrer. Puis je l’exporte dans WordPress, l’application ou le site selon que je suis sur l’iPad ou sur le Mac. Je ne rédige pas les articles dans les dossiers de blog, mais j’y range les articles chaque fois qu’ils sont publiés. Ces dossiers seront plutôt une archive par année de tous les articles publiés par thème.

Blogs_Archives.png

Copier un article de blog sur WordPress

Il suffit de copier l’article sur WordPress, de le coller dans la page du BLOG concerné, et tout se met en forme dans le projet Scrivener.

BlogCopie.png

Attention : je donne la manipulation pour archiver vos articles personnels. Les articles de blog sont soumis à droit d’auteur. Pour relire un article du web dans un projet Scrivener, il vaut mieux utiliser la fonction en dehors de votre manuscrit, dans un dossier à la racine du projet, au même niveau que Recherches :
Scrivener > Fichier > Importer > Page Web

Ainsi, tout avance sans heurt, sans risque, dans une magnifique concentration intellectuelle et une grande sérénité d’esprit.

Les risques

Je craignais un problème de synchronisation via Dropbox entre l’iPad et le Mac. Mais rien de la sorte n’est venu troubler mon expérimentation. Bien sûr, il faut toujours attendre que la synchronisation soit finie et la première peut sembler longue. Il faut être patient, Scrivener bosse ! Bien sûr, il faut fermer les supports avant de synchroniser. Ce que je fais. Tout est impeccable.

Le risque est que la synchronisation soit de plus en plus longue au fur et à mesure que mes manuscrits vont gonfler. Mais je les enlèverai du dossier de synchronisation quand ils seront assez mûris pour être finalisés sur le Scrivener 3 du Mac.

Si je travaillais sur un MacBook ou un MacBook Air, je mettrais tous mes projets en un seul et je ferais mes sauvegardes sur un disque externe bien entendu.

Les sauvegardes

En travaillant sur deux supports mobiles et un support fixe via Dropbox, j’ai cinq sauvegardes qui se font automatiquement, je ne m’inquiète pas du risque de perte de mes données. C’est une grande tranquillité d’esprit que je n’avais pas du temps où j’écrivais sur tablette Android. Ce qui ne m’empêche pas de sauvegarder de temps en temps sur un disque externe les projets essentiels.

Gestion de dossiers administratifs

Comme tout se passait bien avec mes deux premiers projets, Journal de vie et Cahier de chantier, puis avec les quatre manuscrits en cours, je suis allée encore plus loin et ça marche toujours très bien !

J’ai importé le projet TRAVAUX commencé à part pour la gestion de la restauration de ma chaumière dont le toit a été très abîmé par les tempêtes du mois d’août 2017. Il faut gérer les demandes administratives d’autorisation de changement de couverture (une partie va être refaite en ardoise) et de subventions, monter des dossiers, demander des devis aux artisans. Ensuite il faudra intégrer la gestion du temps des travaux, peut-être avec Aeon Timeline !

Travaux2018.png

Avant, ces opérations me semblaient fastidieuses, quand je balançais des dossiers divers sur le bureau et que je cherchais ensuite les papiers justificatifs dont j’avais besoin.

Maintenant, avec Scrivener, c’est un plaisir. Et comme j’ai tout sous les yeux dans un seul projet, je peux noter ce qui est nécessaire sans quitter mon Journal de Vie ou le Cahier de Chantier.

Séparateurs de dossiers

Lorsqu’on a plusieurs dossiers à gérer comme je viens d’installer mon Projet JOURNAL_2018, il est bon de faire des séparations entre les différents types de dossiers, en plus des icônes de différenciation.

On accède à cette fonction en sélectionnant le dossier du haut de la série, en faisant un clic droit ou en appuyant sur la touche ctrl en bas à gauche du clavier physique, un menu contextuel s’affiche.

SeparateurDossier.png

Un projet rapide et efficace

Je rappelle que le moindre dossier illustré sur un logiciel de traitement de texte prend vite un terrible embonpoint, ralentit la machine et même beugue parfois, quand il ne perd pas de texte en cours de route ! Le dossier de mes deux cahiers, quatre manuscrits, quatre blogs et un dossier administratif ne pèse que 133,8 Mo ! La synchronisation reste rapide et efficace. Je vais tester à l’usage, mais pour l’instant, alors qu’il y a déjà deux manuscrits entiers et un demi dans ce gros projet, tout va aussi vite que je le souhaite.

Dossiers2018.png

Gestion des dossiers juridiques

Pour des dossiers juridiques lors de procès, ce genre d’organisation peut changer la donne. Un de mes amis en a fait les frais. Il a chèrement payé l’erreur de n’avoir pas pris le temps de se former à Scrivener ni même d’ouvrir le modèle que je lui avais préparé pour gérer ses documents, au motif qu’il n’avait pas le temps. Il y a un temps à perdre et un temps pour gagner.

Prendre le temps de s’organiser lorsqu’on démarre un chantier, quel qu’il soit, peut changer le résultat final. On évite de perdre de l’énergie, beaucoup d’argent et on s’épargne bien des angoisses.

Vous venez de lire l’exemple de mon organisation de travail de l’année 2018. Je vous souhaite de trouver la vôtre. C’est gratifiant et stimulant !

Belles écritures et bons dossiers ! L’année 2018 démarre bien !

Gaelle Kermen,
Kerantorec, le 10 janvier 2018

Comment lire un ebook

Comment lire des ebooks

Comment lire des ebooks.png

Glossaire

Si vous cliquez sur l’icône d’un ebook sur un PC sans application de lecture numérique, il est fort probable que votre ordinateur vous propose Word pour le lire. Mais Word est un traitement de texte pour écrire et on ne lit pas d’ebook avec un logiciel d’écriture.

Les fichiers numériques se lisent dans trois formats courants : epub, mobi, PDF.


Sur Ordinateurs Pc ou Mac fixes

On peut lire sur les ordinateurs, mais c’est beaucoup moins pratique, agréable et confortable que de lire sur une liseuse ou sur une tablette, bien au chaud sous la couette en hiver ou dans sa chaise-longue l’été.

Format mobi

Pour lire le fichier mobi issu des publications faites sur la plateforme Amazon, une application Kindle a été développée pour tous les systèmes. Elle est bien organisée, à partir du compte créé sur Amazon, et permet les citations, les partages et les annotations, (si le fichier n’a pas été publié avec DRM).

Application Kindle pour PC

Application Kindle pour Mac


Format epub

Le format epub est très agréable et permet les citations, les partages, les annotations (si l’éditeur n’a pas mis de blocages, ce qui est une erreur fatale, équivalant à scier la branche sur laquelle on se croyait confortablement assis !).

Je corrige les manuscrits sur mon vieil iPad 1 de 2010, en faisant les surlignements et annotations nécessaires, c’est très pratique. Avant, je le faisais sur mon Kindle de septembre 2010, mais il n’a pas tenu le choc aussi bien que l’iPad historique, toujours aussi beau qu’à sa naissance !

Travailler ainsi sur tablette fait partie des bases de travail d’écriture comme de lecture.


Sur Mac

Pour lire le format epub, format standard choisi par la plupart des plateformes, sauf Amazon, l’application iBooks est livrée en standard sur tous les Mac : iBooks sur Mac


Sur Windows

Ebook-Reader sur Win [ https://icecreamapps.com/fr/Ebook-Reader/ ]

Calibre [ https://calibre-ebook.com/ ]

Adobe Digital Edition [ http://www.adobe.com/fr/solutions/ebook/digital-editions/download.html ]


Sur tablettes Android

Google Play [ Sélection d’applications de lectures ]


Sur iPad ou iPhone : iBooks est livré en standard

Les liseuses Nolim ou Kobo sont conçues pour lire le format epub.


Le format PDF est en général lisible par tous les supports informatiques et numériques avec le logiciel Adobe-Acrobat-Reader : https://get.adobe.com/fr/reader/


Et pour compléter mon expérience, voici un tableau récapitulatif de toutes les possibilités : http://fr.upblisher.com/e-lecteur/comment-lire-ebooks


Bonnes lectures !

Gaelle Kermen,
Kerantorec, le 15 septembre 2017


Gaelle Kermen est écrivain diariste, experte du logiciel anglais Scrivener. Sociologue polyvalente, diplômée es Sciences Humaines et Sociales des Universités françaises de Paris : la Sorbonne (66) et Paris-8 Vincennes (1969 à 72)

Gaelle Kermen a écrit des guides disponibles sur toutes les plateformes numériques en plusieurs formats de lecture : Scrivener plus simple pour Mac et Windows, pour permettre aux auteurs francophones d’écrire et publier plus facilement avec le logiciel anglais Scrivener. Le troisième guide est Scrivener plus simple pour iPad  et iPhone. Elle publie aussi ses archives Cinquante ans d’écriture en cahiers.

Chris Simon (auteur de Memorial Tour et Lacan et la boite de mouchoirs) :
« Les guides de Gaelle Kermen sont complets, faciles à utiliser et vous feront gagner des heures de recherches et d’essais !«

ScrivenerApp : corriger les titres francophones

Corriger les titres en français

Lorsque nous écrivons nos titres dans l’application Scrivener for iOS, les titres se mettent à l’anglo-saxonne avec des majuscules à chaque mot.

En langue française, les titres ont une lettre capitale au début et dans les noms propres.

Il faut donc corriger ce détail avant la publication.

Si on revoit l’ensemble sur le logiciel de bureau, on le fera facilement dans la barre de menu de la page en cours ou dans le titre qui s’affiche dans le classeur de gauche.

Si on corrige l’ensemble du tapuscrit dans l’application, il faut le faire in situ. C’est mon cas.
J’appuie sur le titre dans le classeur, l’inspecteur apparait, je sélectionne le titre en cliquant sur Select All, puis sur Copy.

Je retourne dans ma page en cours et je copie le titre en haut, en cliquant sur Paste.


Je le modifie. Je le resélectionne entièrement, le copie et le colle dans le titre du classeur.

Select All > Copy > Paste

Le résultat est plus conforme aux normes typographiques francophones.


Gaelle Kermen, Kerantorec, 3 janvier 2016

ScrivenerApp : l’application est-elle utilisable sans le logiciel Scrivener ?

L’application Scrivener pour iOS est-elle utilisable sans le logiciel de bureau Scrivener pour Mac ou Windows ?

Non, si on veut garder l’extraordinaire potentiel du logiciel de bureau pour le formatage et la compilation avant publication, tout en bénéficiant de la légèreté de la mobilité pour la conception et le flux de l’écriture.
Oui, on pourrait utiliser seulement l’application. Je pense même que si cette application était utilisée très tôt par les enfants dans les écoles et a fortiori par les étudiants dès l’entrée à l’université, les enseignants recevraient de bien meilleurs documents à corriger et s’arracheraient moins les cheveux devant les mauvaises présentations des mémoires faits sur des traitements de texte mal maîtrisés et trop lourds à gérer.

Cette application est un jeu d’enfant. Il est simple de passer d’un projet à l’autre, de fusionner deux morceaux de texte dans une seule page ou d’exporter un morceau de document pour le récupérer dans un autre projet. Sans passer forcément par Dropbox, puisqu’on passe par le presse-papier du mobile Apple iOS.

Les formats de compilation offerts par l’application sont largement suffisants pour les besoins scolaires, lycéens ou étudiants. La présentation d’un document qui sort de l’application est impeccable.

Je sais que le concepteur a pris ses précautions légales pour dire que son application ne faisait que des brouillons. Il ne veut pas avoir d’ennui avec les grosses machines de guerre. Moi je dis que ce qui sort de cette application est bien mieux présenté que ce qui est conçu sur les grosses machines de guerre, conçues au départ pour des formatages d’impression papier, sans tenir compte des exigences du numérique. Si tout le monde bénéficiait de ce genre d’outil, on verrait des romans et des documents beaucoup mieux formatés et plus agréables à lire. On verrait aussi des mémoires et rapports bien présentés, avec légèreté et efficacité.

(Extrait du Guide Scrivener plus simple pour iPhone et iPad)

Gaelle
Kerantorec, 25 novembre 2016


© MBB 2019
Portrait de l’auteur au panama et bandana © MBB 2009

Gaelle Kermen est écrivain diariste, conseil en informatique et management du temps depuis 25 ans, experte du logiciel anglais Scrivener. Sociologue polyvalente, diplômée es Sciences Humaines et Sociales des Universités françaises de Paris : la Sorbonne et Paris-8 Vincennes (1964 à 74)

Gaelle Kermen a écrit des guides Scrivener plus simple pour Mac et Windows, pour permettre aux auteurs francophones d’écrire et publier plus facilement avec le logiciel anglais Scrivener. Le troisième guide est Scrivener plus simple pour iPad  et iPhone.

Chris Simon (auteur de Memorial Tour et Lacan et la boite de mouchoirs) :
« Nouveau Guide Scrivener pour ceux qui écrivent sur iPad et iPhone – Les guides de Gaelle Kermen sont complets, faciles à utiliser et vous feront gagner des heures de recherches et d’essais !« 

amazon-iconnook-iconKobo_Icon-150x150

Smashwords_logo

ScrivenerApp : importer un projet depuis une carte mentale en HTML

Dans mes trois guides Scrivener plus simple, je donne ma méthode simple et efficace pour créer un projet d’écriture à partir d’une mindmap et d’un export au format OPML. Ce format n’est pas importable par l’application Scrivener pour iOS. Mais deux autres formats sont disponibles pour créer un article de blog ou un projet entier avec chapitres le format TXT et le format HTML.
Pour expliquer la procédure, je prends ici l’exemple d’une série d’articles en préparation sur la Ville de Plœmeur en Morbihan (Bretagne), où j’ai rédigé le dernier guide Scrivener plus simple pour iPad et iPhone fin d’été 2016. Ces articles ont débuté sur mon blog de voyages sur les chemins ici ou ailleurs, Hentadou.

Une nuit d’insomnie, je me suis demandé pourquoi j’avais été si impressionnée par cette ville, où je passais sans trop faire attention depuis ma petite enfance. Dans ces cas-là, la meilleure lutte contre l’insomnie, c’est de prendre l’iPad et de faire une carte mentale sur SimpleMind+. Voilà le résultat de mes réflexions nocturnes transcrites d’abord en vrac.

L’export de la carte mentale au format image PNG


Je m’étais rendormie paisiblement. C’était noté. Quelques jours plus tard, j’avais rassemblé tout ça dans de grandes rubriques comme AIR, MER, TERRE, HISTOIRE, etc.

J’ai exporté la mindmap dans les formats habituels. Mais ScrivenerApp ne peut pas importer le fichier OPML auquel je suis habituée depuis 2015 pour créer mes articles ou projets. Il me faudrait passer par le logiciel de bureau Scrivener. Comme j’aime écrire dans mon lit, je veux pouvoir tout préparer depuis l’application Scrivener, gardant le logiciel de bureau pour les corrections sur Antidote 9 et le formatage en ebooks aux formats ePub et mobi.

Pour éviter de descendre au bureau, j’ai essayé les deux autres fichiers. Le fichier texte est parfait pour écrire un article comme je l’ai déjà expliqué sur ce blog.

Pour importer un fichier, on clique sur l’icône avec la flèche vers le bas, au bas du classeur du projet.



L’export de la mindmap au format TEXTE



Jusqu’ici je n’avais pas essayé le fichier HTML.

L’export de la carte mentale au format HTML

Le fichier est importé dans l’application avec des numéros de sections et sous-sections. Cette procédure est pratique pour les rapports et mémoires commerciaux, scientifiques, universitaires.
Créer des chapitres avec Split

Les fichiers texte et HTML se présentent en un seul document, alors que l’OPML créait déjà les chapitres indépendants avec les pages dedans.

Pour créer les chapitres dans le fichier importé en HTML ou TXT, il suffit d’utiliser la fonction Split pour scinder le texte en morceaux.

On appuie devant le titre à scinder et la barre de menu noir apparaît. Tout au bout à droite, on touche Split. La page se scinde. Elle reprend le même titre plus un numéro : -1.

On la renomme dans l’inspecteur à gauche : TERRE.

Et ainsi de suite. On crée ensuite les pages dans les chapitres ou sections, avec leurs titres. On les déplace en jouant avec les flèches des paramètres ou dans Edit.

ScrivenerApp réserve des surprises au bout de trois mois

J’avais écrit ça dans mon journal lors de la rédaction du guide Scrivener plus simple pour iPad et iPhone :

Je crois avoir tout compris, enfin l’essentiel, car cette application est tellement intelligente, tellement attentive à couvrir tous les besoins des auteurs, qu’ils soient romanciers, blogueurs, journalistes ou scénaristes, qu’elle doit encore me révéler des surprises. Le but du guide n’est pas de donner toutes les possibilités, mais de permettre de trouver les procédures les plus simples pour utiliser Scrivener selon ses aspirations. Ensuite ce sera au lecteur lui-même de choisir ce qu’il préfère et de trouver encore d’autres possibilités.

En effet, l’application Scrivener pour iOS me réserve encore des surprises après trois mois de découvertes et de pratiques intensives.

N’hésitez pas à fouiller pour découvrir ce dont vous avez besoin.  Découvrez vos propres chemins.

Belles écritures !

Gaelle, Kerantorec, 16 novembre 2016


Crédits

Applications citées : SimpleMind+ et Scrivener pour iOS

Ville de Plœmeur

Blog Hentadou

Scrivener : importer un projet externe

Rentrée universitaire 2016

Dans un article précédent, j’ai mis à disposition un modèle de projet pour organiser les cours de Licence 1 en LEA. Pour bien l’installer, voici la procédure, avec des captures d’écran faites sur un notebook ASUS, Windows 10.

 

 

Modèle à télécharger
Modèle compressé zip à télécharger
2-downloads-modelezip
Le dossier zippé dans Téléchargements
3-dossierzip
Dossier complet dans Téléchargements

 

Deux clicks pour dézipper
Deux clicks pour dézipper, le dossier se développe, mais il est toujours dans Téléchargements.

Il faut donc extraire le dossier compressé.

Parcourir et extraire
Parcourir et extraire
Sélectionner la destination du projet Scrivener
Sélectionner la destination du projet Scrivener
Extraire les fichiers du dossier compressé zip
Extraire les fichiers du dossier compressé zip
Le projet Scrivener est dans le dossier choisi
Le projet Scrivener est dans le dossier choisi.
Selection le fichier avec l'extension .scriv
Sélectionner le fichier avec l’extension .scriv.
Projet ouvert sur Scrivener
Projet ouvert sur Scrivener, complet, près à l’utilisation personnelle.

Beau travail à toutes et à tous, bonne rentrée 2016

Gaelle Kermen
Kerantorec, 28 septembre 2016

Le projet a été conçu sur ScrivenerApp sur iPad, exporté en zip, vérifié sur un notebook PC et un Mac de bureau. Il est modifiable selon les besoins.

© gaelle kermen 2016
ACD Carpe Diem